SPON YON YON : SPECTACLE JEUNE PUBLIC, EN CREATION
(à partir de 4 ans)

Illustration Pierre Chabosy







> Spon Yon Yon en quelques mots...
Il y a un certain temps,
dans un certain endroit,
grandissait un arbre.

Enfin quand je dis "grandissait", c'est un bien grand mot pour un si petit arbre.
Enfin quand je dis "un arbre", c'est un bien beau mot pour un si vilain truc qui n'avait même pas d'feuille.
Si on tirait sur son tronc et qu'on le relâchait d'un coup sec, ça f'sait "SPON YON YON YON..." et c'était très amusant !

Personne ne savait depuis combien de temps il était là.
Certains disaient qu'il avait toujours été là. Mais ça, c'était seulement certains qui le disaient, parce qu'en réalité, personne ne savait depuis combien de temps il était là...

Enfin sauf ceux qui disaient qu'ils pensaient qu'il avait toujours été là !

D'ailleurs, un jour, alors que la nuit tombait...
"SPON YON YON" ! Serait-il possible d'arrêter de jouer avec cet arbre pendant que je raconte ? Merci !
Voilà, je sais plus ce que je disais...

Enfin bref, c'est l'histoire du SPON YON YON !


> Note d’intention

"Tu vois ces arbres, je n’sais même pas comment ils s'appellent, on dirait qu'ils n'ont jamais eu d'feuilles. Tu pourrais leur tirer sur le tronc et les relâcher, ça ferait Spon Yon Yon Yon Yon..., ta mère et moi, c'est comme ça qu’on les appelle, des Spon Yon Yon !". Ce sont ces mots, ceux de mon père lors d’une promenade en famille, qui m’ont offert le point de départ de mon second spectacle familial :
« SPON YON YON ».

« SPON YON YON » c’est le bruit de la raillerie faite à un arbre au physique ingrat, un être dénigré qui déshonore son espèce, n’ayant aucun feuillage. Au fond, il n’est qu’un vulgaire tronc, un bouc-émissaire. À travers cette création, c’est la dimension d’utilité/inutilité d’une anomalie de la nature, mais aussi la place de l’arbre dans son environnement, à travers les époques que je souhaite interroger. L’arbre, c’est avant tout le témoin du temps, l’archiviste tranquille qui voit défiler les générations et les grandes transformations anthropiques.

Sur scène, une conteuse et un comédien -à la fois musicien et technicien -autour d’un arbre en métal complètement nu plantent le décor. Celui-ci se veut minimaliste car j’aspire à défendre une esthétique obsessionnelle de l’objet unique, de l’économie de moyens et de mots. La forme est celle d’un conte digressif, fil d’Ariane de la pièce, au sein duquel de petites histoires jouées bourgeonnent ici et là, dans un ton affranchi des conventions.

Mes choix narratifs prennent racine dans un univers mêlant à la fois absurde et romantisme avec pour credo de n’imposer ni grille de lecture, ni morale ou bon sentiment.
Le parti pris artistique de « SPON YON YON » s’ancre dans un terreau de références plurielles et intimes : du mouvement Dada à la série d’animation des années 1960-1970 « Les Shadoks », en passant par l’univers de Jacques Tati et le théâtre de l’absurde.

La recherche musicale n’est pas un élément secondaire mais bien central, en fusion avec l’œuvre théâtrale, elle est le prolongement même de l’écriture. Des boucles se tissent dans un laboratoire fait d’objets du quotidien, de voix et de bruitages enregistrés au moyen d’un looper. La sédimentation de ces couches instrumentales au relief proche de la musique électronique, sera reproduite in situ, dans l’instant du spectacle.

La proposition : une fresque sonore sensible, flirtant avec le ridicule et le dérisoire.

Propos recueillis par Alice Le Pallec

Distribution
Avec Marine Monteiro, Philippe Hassler
Pièce écrite et mise en scène par Philippe Hassler

Musique : Philippe Hassler
Décor : Maïlis Donnet

Illustrations affiche : Pierre Chabosy

Soutiens
Le Petit Atelier...

Info spectacle
Durée : environ
45min
Public : A partir de
4 ans
Date de création : 202
2
Télécharger le dossier de création du spectacle


________________________________________________
Diffusion
ciemoustache.mtp@gmail.com
06 51 44 45 68

________________________________________________

PROCHAINES DATES DE SPON YON YON

vendredi 13 janvier 2023 : Toulouse (31), Espace Bonnefoy (présentation étape de travail)
vendredi 7 avril 2023 : Montpellier (34), Théâtre La Vista
samedi 8 avril 2023 à 16H00 : Montpellier (34), Théâtre La Vista